Nous avons été tout de suite séduit par le style original de ces vins sans soufre, profonds, vifs, fins et légèrement  salins. Une grande réussite.

Plus que leur originalité, la qualité de ces vins, très contemporains dans leur style, est comme chez les meilleurs vinificateurs, dans l’expression naturelle du terroir et du fruit . Elle s’inscrit pour autant dans la tradition  girondine et dans la valorisation de ses cépages, avec une recherche passionnée des vieux cépages oubliés.

En 1997 la rencontre  de Robert Plageoles à Gaillac permet à Jean-Baptiste Duquesne de découvrir que les cépages ne se limitent pas aux seuls cépages adoptés par les appellations en 1936.
En 2016, il réalise ce que personne à Bordeaux n’a fait : replanter de manière systématique l’ensemble des cépages sui ont fait l’histoire de Bordeaux. C’est ce qui nous permet aujourd’hui de redécouvrir des goûts oubliés depuis plus d’un siècle. Bordeaux disposait de 48 cépages au 19ème siècle. La plupart ont aujourd’hui disparus.

Ces graves qui sont donc “différents” de ceux habituellement proposés sur le marché sont en parfait équilibre avec une tension et une fraicheur qui permettent une nouvelle approche gustative du Bordeaux. La garde en sera aussi favorisée.

Il faut aussi noter que ces terroirs de Saint-Pierre de Mons ont été reconnus pendant longtemps comme un des plus grands terroirs , notamment pour ses blancs.

Renouer avec le meilleur de la tradition, avec une approche contemporaine de la juste expression des cépages et des terroirs de Bordeaux, telle est la mission de Jean-Baptiste Duquesne;

Les vins sont délicieux avec des prix très abordables.

Le Grand Vin Blanc met en valeur, avec intensité, complexité et beaucoup de nuances aromatiques, la rondeur d’un sémillon pulpeux, parfumé, un blanc de gastronomie et de plaisir très réussi, sans variétalité ni voyante technicité. Pur sauvignon cuvé douze jours, La Macération met en valeur les aspects les plus floraux du cépage, la saveur est à la fois riche et fine, la structure tannique à peine suggérée, une très belle réussite.

Les rouges sont eux aussi enthousiasmants :

Une entrée de gamme,, avec la cuvée “Entre amis”, un Grave issu de 70% de Cabernet-Sauvignon, 20% de Merlot, 10% de cabernet franc et de Malbec.
Des Cabernet-Sauvignon à belle maturité. Une vinification avec de basses températures de fermentation. Peu d’alcool (12,5°), de la fraîcheur, de l’équilibre, une vraie gourmandise. 
Vinification en levures naturelles.
Parfaite buvabilité.
Le Grand Vin rouge 2019, remuant et délié, savoureux ; enfin, Comme en 1900, assemblage de cépages historiques (mancin, castets, jurançon noir, saint-macaire, bouchalès), un vin sombre et élancé, vibrant, au fruit profond, évoquant la myrtille et le cassis, avec un élément floral prégnant qui lui confère beaucoup d’attrait. La tension est magnifique, le toucher subtil, le goût à la fois neuf et mémoriel. Dans le sillage de la réflexion amorcée par Loïc Pasquet, c’est probablement un grand bordeaux d’hier et de demain.

Nombre de bouteilles par an : 
Surface plantée :  (Rouge : 32, Blanc : 10)
Mode de vendange : 
Âge moyen des vignes : 
Achat de raisin : 
Cépages rouges :  (1%),  (1%),  (1%),  (7%),  (1%),  (14%),  (2%),  (42%),  (2%),  (2%)
Cépages blancs :  (2%),  (10%),  (10%),  (2%