Skip to content

Domaine François Chidaine

François Chidaine

Le Domaine François CHIDAINE s’étend aujourd’hui sur 45 hectares.
Le chenin blanc est le cépage roi tant sur les 22 hectares de Montlouis que sur les 10 hectares de Vouvray. Plus de cinquante  parcelles sont en  bio depuis 1992 (certifié par Ecocert) et en biodynamie depuis 1999 (certifié par Biodyvin). Les sols sont d’une grande diversité des argiles à silex  aux sols argilo-calcaires permettant de transmettre toutes les nuances du Chenin… Il y a  aussi 13 hectares de Sauvignon, Pinot Noir, Grolleau, Cabernet Franc, Côt et Pineau d’Aunis un peu plus à l’Est de la Vallée du Cher en appellation Touraine.

Après avoir débuté dans le domaine familial en tant qu’ouvrier agricole, François Chidaine décide, en 1989, de s’installer avec quelques hectares de vignes à Montlouis-sur-Loire. Convaincu dès le départ de la richesse du terroir il exploite spécifiquement chaque parcelle et multiplie les cuvées. Conscient d’avoir entre les mains un patrimoine naturel unique et à valoriser, il s’ intéresse dès le début à l’agriculture biologique, puis à la biodynamie.

Le domaine s’est agrandi peu à peu . En 1999 il compte 17 hectares et il ouvre avec sa femme, Manuéla le caveau de dégustation du domaine « La Cave Insolite » sur les bords de la Loire à Montlouis.

Puis les années 2000 lui permettent de reprendre des vignes à Vouvray

 La Biodynamie synthétise une manière de travailler et de penser la viticulture. Elle est à la fois un aboutissement et une quête. Un aboutissement car cette philosophie du terroir met la plante au centre des préoccupations et pousse le vigneron à toujours plus d’exigence. La Biodynamie rend plus vivant le sol et la vigne grâce à des préparations issues de matières végétales, animales et minérales, appliquées à des moments précis du cycle de l’année. Le calendrier de Maria Thun a été mis au point à partir des rythmes solaires et lunaires qui influencent la croissance de la vigne. Aucun produit phytosanitaire chimique n’est utilisé car la biodynamie est d’abord une viticulture bio.

La zone située sous le rang est travaillée en surface afin d’éviter la prolifération des adventices. Les sols sont enherbés, des plantes mellifères, des nématicides et des légumineuses sont semées entre les rangs, favorisant la biodiversité grâce au développement de la microfaune et microflore locale. Cette agriculture de conservation des sols permet une meilleure circulation de l’eau, de l’air et des nutriments. Elle favorise un enracinement profond des couverts et augmente la captation du carbone dans le sol. Un grain de blé pourra ainsi développer un système racinaire de 300 à 500 kms et emmagasinera 4 à 8 fois plus de carbone dans le sol. Pour compléter cette démarche vertueuse, le domaine pratique l’écopâturage pendant la période de repos de la vigne., laissant la place aux moutons de race solognote, emblématique de la région, pour entretenir les parcelles écologiquement et contribuer à la fertilisation naturelle des sols.

Climatologie : La Touraine bénéficie d’un climat tempéré, elle se situe à un point de rencontre de masses d’air océaniques et continentales charriées par la Loire. Les températures y sont douces et il y fait bon vivre… Mais comme partout, le changement climatique malmène les domaines depuis une dizaine d’années, impliquant de s’adapter et réagir face à des situations inédites (longues périodes de sècheresse ou de canicules, gel printanier, pluie abondante, etc.). Il est aujourd’hui essentiel de comprendre les principes d’échanges de masse et d’énergie entre la Terre et son atmosphère, pour prendre les bonnes décisions au bon moment, afin de protéger la future récolte et de préserver l’état sanitaire du vignoble. Les années se suivent mais ne se ressemblent pas…

Les vendanges sont manuelles, en tris successifs, pour une meilleure sélection du raisin. Des caisses sont utilisées pour préserver les grappes entières jusqu’à l’arrivée au chai pour le pressurage. Les qualités et particularités de chaque terroir sont ainsi respectées.

En cave, l’objectif est de révéler les expressions du terroir grâce à une vinification commune à tous les vins. Après un pressurage lent en pressoir pneumatique, la fermentation alcoolique est réalisée par les levures indigènes dans des demi-muids (fût de 620 L). Elle peut durer jusqu’à six mois. La fermentation malolactique n’est pas recherchée. L’élevage est réalisé sur lies totales dans les demi-muids, il dure en général de 6 à 8 mois.

L’aire d’appellation Montlouis-sur-Loire, dont le chenin blanc est l’unique cépage, est située sur un très beau plateau en amont de Tours, au point de rencontre des vallées de la Loire et du Cher.


Les 22 hectares du domaine se répartissent sur une trentaine de parcelles situées principalement à Husseau. Les racines profondes des vignes vont chercher la fraîcheur dans un sous-sol de tuffeau, cette craie blanche typique de la Touraine, sols d’argiles à silex dans lesquels on peut découvrir ici et là les fameux petits silex noirs, surnommés choisilles, qui transmettent aux vins l’élégante minéralité qui les caractérise.

  • 32,00

    François Chidaine – Montlouis – Les Choisilles – 2021

    Ajouter au panier

    François Chidaine – Montlouis – Les Choisilles – 2021

    32,00

    François Chidaine, un des plus grands vignerons de Loire en biodynamie depuis plus de 20 ans

    Notes de Dégustation :

    Robe jaune très clair et lumineux

    Le nez se porte sur des arômes d’épices d’agrumes et de fruits blancs. La bouche est saline, tendue avec de petites notes exotiques, bel équilibre entre la minéralité et le fruité.

    Accords : A l’apéritif sur du saumon fumé ou pour accompagner une viande blanche, une blanquette de veau, des poissons ou une volaille en sauce.

    Service : 10°C

    2 en stock

Salon vin et chocolat 2023

Nous participons au Salon du Vin et du Chocolat le 11 et 12 novembre !